Pour clore cet historique, nous donnons la parole à quelques personnes et quelques facteurs d’orgue qui ont pu contempler de près certains détails techniques de cet orgue.


Le premier, Pierre Rochas, découvre l’orgue de Lambesc en 1956, bien avant sa protection au titre des Monuments Historiques. Il écrit notamment : « En repensant à cet instrument, il semble que l’on ait là un chef-d’oeuvre d’équilibre, à la manière de Saint-Maximin. Le plan de l’orgue se découvre dans l’abrégé. Le très grand nombre de jeux d’anches peut surprendre, mais quand on a vu à Saint-Maximin la maîtrise du facteur, on ne peut s’étonner de le voir les multiplier pour varier les timbres de cet étonnant instrument ».


En 1971, d’emblée, Pierre Chéron, facteur d’orgue responsable de l’intervention de 1971-1975 sur l’orgue de Lambesc, ne cache ni son admiration, ni ses réserves sur l’oeuvre de Joseph Isnard, dont il relève la modernité.


« Il est bon d’ajouter que, dans un autre genre que son oncle Jean-Esprit, Joseph Isnard est aussi original. Son orgue est une réduction dans l’espace de celui de Saint-Maximin, proportionné correctement à l’église ; mais dans les structures sonores, il se trouve bien peu de ressemblance.


L’orgue de Lambesc, de quatorze ans plus jeune que celui de Saint-Maximin, est nettement marqué par l’esprit de transition qui conduira à l’orgue symphonique, à Daublaine, à Cavaillé-Coll .»

Ci-dessus : tuyaux du grand orgue

Ci-dessous : tuyaux du récit

Ci-dessus : Orgue de Saint Maximin la Sainte Baume

Ci-dessous : tuyaux du grand orgue

tuyaux du positif

Remerciements :


Cette page a été rédigée à partir du rapport d’étude préalable réalisé en 2006 par Michel Foussard contenant entre autres les délibérations communales 1788-1789, les devis et conventions pour l’orgue


ainsi qu’à partir des ouvrages :


«Les dynasties de facteurs d’orgues en Provence, de la fin du XVI ème siècle à la fin du XVIII ème siècle», par Christine Colombi-Lubin (L’orgue, no 247-248, 1998)


« Les Isnard », Jean-Robert Cain, Robert Martin, Jean-Michel Sanchez, Edisud.


Un grand merci à Jean-Yves Briend pour les photos de l’orgue (hormis la première photo, la photo du buffet de Saint-Sauveur et de Saint-Maximin, glanées sur le ouèbe).


---------------------------------------------------------------------------------


Cette page a été créée par Stéphane Rigat, organiste conservateur de l’orgue de Lambesc.

Contact : stephane.rigat[at]orange.fr

tuyaux de façade (jeu de montre) vus de derrière

ci-dessous : vue des tuyaux du grand orgue

ci-dessous : tremblant (hors d’usage)

A la suite, pour le plaisir des yeux, quelques photos.

Composition actuelle de l’orgue (les jeux en italique ont été reconstitués par Pierre Chéron)

Grand Orgue (53 notes)           


Bourdon 16

Bourdon 8

Montre 8

Prestant 4

Doublette 2

Plein-Jeu VII

Cornet V

Trompette

Clairon

Dessus de chamade

Récit (35 notes)


Bourdon 8

Flûte 8 (dessus)

Cornet IV

Clarinette

Hautbois

Positif (53 notes)   


Bourdon 8

Dessus de Flûte 8

Prestant 4

Nasard

Tierce

Basse de Trompette

Cromorne

Voix humaine

Dessus de chamade

Pédalier en tirasse à l’allemande de 25 notes, Tirasse positif, Tirasse Grand Orgue, Accouplement Grand Orgue/ Positif (et non Positif/Grand Orgue !)

Retour à la page d’accueil : cliquer ici